république du Sénégal
assemblée Nationale

L’archivage et la numérisation des documents de l’Assemblée nationale

Première colonie française de l’Afrique noire depuis 1864, le Sénégal s’est en effet très tôt doté d’institutions administratives et politiques, d’organisation et de gestion du territoire.

Ces institutions ont généré un important patrimoine documentaire constitué d’archives et de documentation administrative.

La sauvegarde, le traitement et la communication des ressources du fonds documentaire de l’Assemblée nationale, composé de documents divers (ouvrages, rapports, publications officielles, notes techniques, articles de périodiques), de titres de périodiques, de dossiers documentaires, de documents audio visuels (cassettes audio, des cassettes vidéo, des CD – ROM etc.,) est devenu un défi et un enjeu pour les autorités de l’Assemblée nationale. Celles de la 12e législature l’ont inscrit parmi leurs priorités, dans le cadre da la politique de modernisation des services de l’Institution.

Les modes de gestion classique ne permettent plus une exploitation efficace et efficiente des données de l’Assemblée nationale dans une période où l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) offre aux professionnels de l’information documentaire des opportunités de performances considérables.

C’est la raison pour laquelle les autorités de l’Assemblée nationale ont commandité une étude de faisabilité pour la conception et la mise en œuvre d’un système intégré des données de gestion et de patrimoine associée aux potentialités des Technologies de l’Information et de la Communication Documentaire (TICD). Ce projet devra comprendre un système de gestion électronique des travaux parlementaires (débats parlementaires, textes législatifs, questions orales et écrites, résolutions, rapports de commissions ad hoc) et assurer leur mise en ligne grâce à un portail documentaire garantissant un accès et un partage d’informations à large échelle.